Aurélie Filippetti

Propos de la ministre de la Culture pendant Angoulême 2013:

« la bande dessinée est un art populaire et une manière de faire lire les enfants »

 

« Populaire », certes, mais le terme est si souvent chargé de connotations que je me méfie…

« De faire lire les enfants »? Il existe pourtant aujourd’hui une belle offre de livres pour enfants justement; nous ne sommes plus dans les années 50. Et qu’est-ce que cela signifie exactement? Qu’ensuite ils aient envie de lire  de « vrais livres » (c’est à dire sans images)?!?

Et donc pas pour les adultes (elle ne doit pas connaître Maus, pour ne prendre qu’un exemple pourtant très connu).

 

Jack (Lang), reviens!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *