Archives par mot-clé : Peinture et arts plastiques

Expo Dali

Il était temps, elle allait fermer.

Et pour en profiter, il fallait du courage: un mercredi en plein après-midi, il a fallu 1h30 pour y parvenir après moult queues.

Mais l’exposition valait le détour. Pas une grande quantité de toiles, mais un parcours thématique intelligent. Et assez d’oeuvres néanmoins pour s’attarder sur quelques travaux emblématiques et les analyser avec attention.

Je me demande encore quelle taille de pinceau il pouvait bien utiliser pour réussir à mettre autant de détails dans les éléments lointains et donc… petits…

Par contre, la signature, au fil de la carrière de Dali, a pris des dimensions mégalomaniaques, inversement proportionnelles à la qualité ou l’intérêt de ce travail plus contemporain.

myeongbeom kim, le signe détourné

tumblr_m0yz6lGcrF1r3mnwbo1_1280tumblr_mcbzmoTEsD1r6w3qso1_1280tumblr_m0tzd2qp9d1roll6uo1_1280tumblr_mdbyjjTESM1rtze0zo1_1280tumblr_mep8mfBQtG1qe31lco1_r3_1280tumblr_mgxvs0G2gz1qe31lco1_1280myeongbeom kim06_thumb[1]Myeongbeom Kim, né en 1976 en Corée du Sud, étudie o la School of the Art Institute of Chicago.

Posant son regard sur le ponde, il attend que des associations surgissent et leur donne corps dans des installations. L’assemblage des composants, à la manière des surréalistes, est souvent constitué d’un élément naturel avec un objet manufacturé. L’ensemble donne un sentiment d’équilibre, une certaine forme de sérénité même, grâce à la simplicité du processus et l’évidence des relations exposées.

HOME

John Currin

58447_1249710290M2Hh currin01tumblr_mhgnv0RFib1rtruoso1_500john_currin_lake_place_sadie_coles

John Currin, peintre américain né en 1962, connaît suffisamment la peinture classique (en termes d’histoire comme de techniques) pour s’amuser à revisiter les standards et les détourner. Ses peintures sont souvent effectuées à partir de photographies.

C’est la caricature qui lui permet de jouer sur le décalage, non sans une critique comportementale qui occasionne quelque hilarité…

Désirée Dolron

desiree-dolron-xteriors

Désirée Dolron est photographe, néerlandaise et, depuis quelques années, inspirée par la peinture flamande.

Il n’en fallait pas plus pour m’interpeller, ce d’autant plus qu’au-delà des références, la noirceur de l’univers pictorialiste m’attire.

D’abord inspirée par les rites religieux du monde entier (Exaltation), Désirée Dolron enchaîne sur une série de portraits de garçons immergés et baignés de lumières fantomatiques (Gaze).

La série Xteriors semble à ce jour la plus aboutie. Un travail de lumière complexe, des mois de post-production pour des tirages d’une échelle comprise entre 1 et 1,5 m. Et de pures références picturales, avec un rendu lisse et de formidables subtilités dans les basses lumières.

À voir, son site:

http://www.desireedolron.com